TROIS QUESTIONS POSEES SOUVENT PAR SON COMITE DE SUIVI .

 

Première question :

DOMINIQUE, pourquoi travailler plusieurs style de peinture, plusieurs techniques ?

 

Réponse : Je ne veux pas m’enfermer dans un style, une technique, lorsque  j’ai terminé une œuvre à l’exemple d’une grappe de raisin «  glacis », j’apprécie travailler aussitôt au couteau , une falaise, voir la technique du gras sur maigre,un magnifique paysage avec une rivière,  cela me permet de me ressourcer,   de me reconcentrer, j’ai à chaque fois l’impression  que je passais une vitesse supérieure , cela me stimule  dans ma recherche picturale.

 

DOMINIQUE : Vous avez utilisé le terme d’une œuvre terminée ! Souvent on t’entend dire le contraire …

 

Réponse : Oui, oui, c’est vrai, je considère dans ma recherche qu’il y a toujours une touche à ajouter, une œuvre pour qu’elle vive n’est jamais terminée, je suis toujours en recherche mais, bon il faut savoir arrêter.

DOMINIQUE : Après une carrière professionnelle terminée , 30 ans de peinture, bientôt 61 ans, qu’est ce qui fait que vous continuez.

 

Réponse : Je pense justement qu’après cette expérience , l’envie de peindre chaque jour, j’ai encore envie de partager ma passion, je considère que je suis un jeune peintre !

L’envie d’avoir envie, disons sans prétention, et voir chaque fois ma progression, c’est un véritable challenge.

C’est extraordinaire, de travailler la conception d’une œuvre, en l’ayant rêvé la veille .